Skip to content →

La clairière du lion – Anthony-Luc Douzet

La clairière du Lion, Anthony-Luc Douzet

Tiens, tiens, tiens ! On dirait bien que la curiosité vous a mené tout droit ici … je vous en prie, installez-vous, faites comme chez vous… ou plutôt poussez la porte, vous savez, cette « Porte » dont tout le monde parle sur Twitter, celle de l’univers d’Anthony-Luc Douzet, je vous promets, vous n’allez pas être déçus !

Chut ! je blogue...Moi j’ai osé le faire il y a quelques mois… Dieu du ciel tout puissant ! Qu’est-ce qui m’a pris ?      Non, je rigole ! Tout est parti d’un simple tweet, l’auteur avait posté un truc du genre « Comment imagineriez-vous la couverture de l’Odyssée du non-retour? »… j’adooooooore ce genre de tweets ! Alors ni une ni deux, j’ai foncé chez mon ami Google pour lui demander de quoi parlait cet écrivain dont tout le monde s’épanchait et qui, Oh My God, s’était mis à me follower… moi, Marie, la petite Belge au 25 abonnés ! (oui, Twitter c’était tout nouveau pour moi à l’époque je l’avoue !). J’ai donc joué le jeu, car comme graphiste, c’est un bon exercice que de laisser aller son imagination… à l’inconnu et là, tadammmmm ! Bingo, j’avais vu juste sur les tons jaunes et tutti quanti … et le « Bien vu » de ce cher Monsieur Douzet, m’a un petit peu (enfin beaucoup) décidé à commander la trilogie dont tout le monde apparemment était déjà accroc !

Mais rentrons dans le vif du sujet !

Résumé

La clairière du lion, Anthony-Luc Douzet« Rien n’avait préparé l’agent d’Europol Richard Pleasance à une si brutale descente aux enfers…  

La Porte au Lion, tombeau d’un prince roumain vient d’être profanée, alors que le lieu est réputé scellé pour l’éternité.

Qu’ont en commun Brasov modeste village roumain fin 1999,un alchimiste maudit du XVème siècle et une sanguine cambrioleuse dans un Pékin festif début 2008 ?              

Un gouffre d’éternité sépare tous ces éléments.
Et pourtant, UNE CLEF les unit.  Une macabre vérité. 

LA SUPPORTEREZ-VOUS ?

Au travers de trois histoires parallèles que le lecteur devra lire dans une construction romanesque inédite, la saga » La porte » offre à la réunion de ses trois récits une effroyable vérité. »

Chut ! je blogue...

Whoh Whoh Whoh !!! Tout doux… Certes l’histoire était alléchante, ce voyage de chapitre en chapitre (ou plutôt d’une époque à l’autre) assez déroutante et je vais être honnête avec vous, ce n’est pas ce premier tome qui m’a contaminée à devenir une « Teller » complètement addict !

Non, non, non … j’ai eu l’impression de me retrouver dans la construction d’un puzzle où toutes les pièces étaient à placer au bon endroit, mais bon sang, où voulait en venir l’auteur remontant ainsi le Temps à tire-larigot, il était évident que cette clef supposée unir ces trois univers avait déjà l’art de me brûler les neurones !

Et cette sensation d’avoir commencé ce livre tout en douceur a fini par me rendre complètement absorbée par l’histoire ! Je n’ai rien vu venir… juste une envie, celle d’en découvrir encore plus …

Et là, je n’en étais qu’au tome 1.

Chut ! je blogue...

Ce qui m’a séduite dans ce livre ? 

En premier, la culture générale de l’auteur ! moi je dis bravo… réussir à me faire voyager alors que je suis confortablement installée dans mon sofa (ou dans mon lit) n’est pas un exercice aisé !  j’ai réussi vraiment à mettre des images sur les mots !

Ensuite viennent les croquis des dessinateurs… le petit plus qui ne passe pas inaperçu ! Dire qu’il y a des petites mains cachées qui ont du s’imprégner du récit pour nous transporter est un détail qui m’a séduite …

Puis les personnages ! ah ouiiiii, quels personnages ! Tous tellement différents et tellement attachants, c’est exagéré ! Ceci dit en passant, j’ai un petit faible pour Vlad Tepes ♥, mais chuuuuuuut, ne le répétez pas !

Pourquoi lire « La Clairière du Lion » ?

Imaginez-vous devant une Porte, c’est simple, comme neuf personnes sur dix vous la poussez, vous entrez et vous êtes propulsé tout droit en 1456 sur une île grecque, à savoir Lesbos. Bon, je ne suis pas ici pour vous raconter l’histoire (notre écrivain le fait mieux que moi, parole de teller). Sur cette île vous rencontrez les premiers protagonistes de cette saga et à peine familiarisé avec eux, hop ! vous voilà expédié en 1999 à Brasov, en Roumanie !  500 ans dans les dents en à peine un chapitre ça décoiffe !!! donc on oublie les premiers acteurs de ce conte pour faire connaissance avec de nouvelles têtes… rien à voir avec les premiers. Hummmm… bizarre, quel est le rapport ? Ancêtres ? c’est la première chose qui m’est venue à l’esprit… puis… et bien oui… puis de nouveau me voici expédiée en Chine à Shangaï en 2008 ! Euh… j’ai raté quelque chose ou pas ? jamais je n’avais pris autant de rides en si peu de temps (et Dieu seul sait ce que le Temps il va compter derrière cette Porte)…

J’ai aimé ce concept de voyage intemporel entre les chapitres où à chaque clôture d’un de ceux-ci Anthony-Luc Douzet joue subtilement avec les mots pour nous laisser sur notre faim, j’ai aimé sa faculté à nous faire entrer aussi aisément dans son univers et nous enfermer petit à petit dans une intrigue toujours plus compliquée où nous, lecteurs, n’avons pas vraiment envie de sortir !

Bref, si je devais tirer une conclusion, je dirais simplement: qu’attendez-vous pour oser à votre tour pousser cette Porte ? 

Elle n’est que le début d’une belle aventure, et à l’heure où je vous parle, se prépare la naissance de deux nouveaux tomes qui doivent voir le jour incessamment sous peu (oui, nous aurions tous aimé qu’un accouchement prématuré se déroule cet été, mais les bébés se font attendre !), ils viendront ainsi agrandir la famille des 5 autres frères et soeurs déjà bien installés au chaud dans la bibliothèque… et dont je vous parlerai dans un prochain article, mais pour cela vous devrez patienter, car si, comme moi vous vous décidez à envahir l’univers de Monsieur Douzet, vous allez devoir apprendre à être patient !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published in Mes livres

8 Comments

  1. Merci Céline, le premier article n’est jamais évident à écrire, avec Le Temps, je compte bien m’améliorer et donner vraiment l’envie de découvrir ces univers !

  2. Sherylin.Dufour Sherylin.Dufour

    Moi je le trouve craquant cet écrivain <3

  3. Et cet article n’est que le premier de l’univers d’Anthony-Luc Douzet ! Ayant lu tous ses livres et nouvelles, je compte bien partager mon avis de Teller 😃

  4. Oussama Oussama

    Exactement, ne pas s’arrêter au tome 1 car on peut rester sur sa fin (ce qui fut mon cas). J’ai hésité à ouvrir le tome 2 mais je ne le regrette pas, et je viens de finir le tome 3 ! Des rebondissements insoupçonnés y surviendront ! Bonne lecture !

    • Ma chronique sur le Tome 3 devrait arriver d’ici peu… pour ma part, j’ai tellement hâte de lire les tomes 6 et 7 !

  5. douzet douzet

    Bonjour Marie,

    C’est toujours un vrai plaisir de vous lire !

    Vous feriez aimer la lecture, au dernier de la classe

    Cordialement

    • Marie Marie

      Bonjour,
      Ah si seulement je pouvais par le biais de mes articles donner le goût de lire aux derniers de classe, quelle victoire ce serait !!!
      Merci pour ce joli compliment et au plaisir de vous retrouver sur mon blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *