Skip to content →

Mad Max – Fury Road

Chut je blogue !

Ma plus grand surprise cinématographique de l’année 2015 est … et reste (et je vous prie de garder vos commentaires du genre: « tu aimes ce genre de films toi ? ») Mad Max, Fury Road !

J’ai littéralement été bluffée tant par l’histoire que par la mise en scène !!! J’étais pourtant dubitative quant aux critiques que j’avais déjà lues concernant cet opus de la célèbre saga et, Tom Hardy remplaçant le non moins célèbre Mel Gibson, il fallait vraiment que je me fasse ma propre opinion !

J’y suis donc allée sur un coup de tête, proposant à ma fille Nina de m’accompagner (en insistant sur le fait que ce style de film risquerait de la gaver) mais elle s’empressa de me répondre: « Oh maman, tu ne crois quand même pas que je vais te laisser aller seule au cinéma ?  Bien trop peur que tu t’ennuies !!! » (moi je dirai qu’elle avait surtout peur de rater son pop-corn !)

Résumé

À la suite d’un holocauste nucléaire, le monde est devenu une terre désertique et la civilisation s’est effondrée. Max Rockatansky, un survivant, est capturé par les « War Boys », l’armée du tyrannique Immortan Joe, et emmené à la Citadelle de Joe.

Désigné comme donneur de sang universel, Max est emprisonné et utilisé en tant que « poche de sang » pour le maladif Nux, un jeune War Boy qui espère atteindre le Valhalla en se distinguant par une mort héroïque.

Pendant ce temps, « Imperator » Furiosa, un des lieutenants de Joe, est envoyée en mission à bord d’un camion-citerne blindé pour rapporter de l’essence. Quand elle entraine le convoi hors de l’itinéraire prévu, Joe se rend compte que ses cinq « épouses », des jeunes femmes servant d’esclaves sexuelles et de « ventres », sont absentes. Immortan Joe conduit toute son armée à la poursuite de FuriosaMax est embarqué malgré lui dans cette traque, ayant été capturé et enchaîné à l’avant du véhicule d’un homme de main d’Immortan, Nux. Pour survivre à cet enfer Max s’associe à Furiosa.

Bande-annonce

Pourquoi j’ai aimé ce film ? 

Très simple, car je l’ai trouvé fidèle à son titre: une pure furie abordant une cause purement féministe  (et oui, vous avez bien lu !) le tout dans une ambiance absolument extravagante, étourdissante, ravagée.

La course poursuite entre les bons et les méchants ne s’essouffle jamais nous offrant un spectacle d’une pure beauté visuelle tant au niveau des couleurs (on pouvait presque ressentir la chaleur de ce désert de Namibie) que par le jeu de rôle des acteurs. Charlize Theron y est hallucinante, absolument méconnaissable !!! Tom Hardy quant à lui y est simplement excellent, doté d’un charisme transparent. Le look des personnages frôlent l’anormalité, la laideur de ces rescapés de l’holocauste est juste magnétique.

Certaines scènes sont incroyablement déroutantes dont celle du mec avec une guitare qui crache du feu sur le devant d’un camion en jouant du rock !! (ma scène préférée). Cette nouvelle version de Mad Max a réussi avec brio à nous démontrer qu’il n’y a pas besoin forcément d’un mec bourré de testostérone pour nous tenir en haleine pendant plus de deux heures. Sa moralité est qu’il faut avancer et ne plus chercher à se raccrocher aux ruines du passé. J’ai personnellement trouvé ce film très subtil dans son analyse de la société. Ces survivants vénérant ce tyran prêts à voir la mort comme une récompense ça ne vous fait penser à rien vous ?  

Bref, une belle montée d’adrénaline, des effets spéciaux à couper le souffle, des courses poursuites fabuleuses et jubilatoires, un humour noir bien placé qui nous plonge d’emblée dans un monde à la fois effrayant et captivant.

Vous pourrez y entendre aussi le célèbre Dies iræ (jour de colère en latin, aussi appelé « prose des morts ») extrait du Requiem de Verdi

Je vous invite vraiment à découvrir ce petit chef-d’oeuvre avant de le cataloguer !!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published in Mes films

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *