Skip to content →

Une souris verte…

Une souris verte - Chut ! je blogue
Je pense que personne ne me contredira ! Nous avons tous vécu, un jour ou l’autre, une situation où notre désir profond de ressembler à une petite souris se métamorphosa en véritable obsession, celle de pouvoir se fondre dans le décor et disparaître le temps de vieillir de quelques heures. Ce genre d’évènement nous tombe en général dessus sans crier garde et croyez-moi, les années ont beau défiler, leurs souvenirs restent intacts, comme figés dans le temps !

Le ridicule ne tue pas… heureusement d’ailleurs !

Certaines personnes ont l’art de « gaffer« ,  ce qui fait sans aucun doute leur charme (je me permets d’insister sur ce point car je pense être une des leurs… malheureusement !). Mon plus beau souvenir en la matière (oui… je crois qu’il fait partie de mon top 10 !!!) fut ce samedi où, la personne qui me servait de mari à l’époque avait voulu m’accompagner pour une virée shopping direction Ville 2 à Charleroi. Je savais pertinemment, que cette journée allait être mémorable. Ne nous voilons pas la face ! Nous savons toutes, Mesdames, qu’un homme aimant ce genre d’expédition est une denrée rare, raison pour laquelle neuf fois sur dix, vous en conviendrez, nous préférons nous adonner à ce loisir bien particulier avec nos meilleures amies !  Seulement, têtue comme je le suis, je ne voulais pas rester sur une défaite et ainsi persister à vouloir convertir le père de mes ainés à cette distraction qui me tenait tant à coeur. Ahhhh, si j’avais su !!!

Chut ! je blogue...À peine entrés dans cette galerie marchande, voilà que nous étions déjà en discorde. Il y avait deux petites boutiques ajustées côte à côte, l’incontournable « Photo Hall » et une adorable petite échoppe de lingerie. Je vous explique… Il faut savoir qu’à l’époque, je travaillais comme « conjointe aidante » pour mon indépendant: j’étais photographe en maternités. Alors la photo, je vais vous dire,  j’en avais un petit peu (voire beaucoup) ras la patate ! Nous nous coltinions le sujet matin, midi et soir, à toutes les sauces, alors si en plus il fallait encore flâner dans ce genre de magasins alors que c’était journée shopping, cache ta joie !!! Je l’ai donc laissé entrer seul et profité du moment pour admirer les dernières créations exposées dans cette vitrine de lingerie.

Quand je prenais mon petit café auprès de mes accoucheuses (avant d’entamer les séances de photos de mamans/bébés), nombre de fois qu’elles m’ont raconté l’état dans lequel débarquaient certaines mères, surtout au niveau de la fraîcheur de leur sous-vêtements. Imaginez !!! Vous avez un accident un jour (de voiture par exemple), une ambulance débarque de toute urgence et vous êtes contrainte d’être déshabillée … PAF !!! Il est donc essentiel de porter autant d’attention à sa lingerie qu’à ses fringues, je peux vous le dire !!! Sinon bonjour le jugement … NON, je n’essaye pas de justifier l’achat potentiel de ce petit deux pièces jaune qui me faisait de l’oeil ce jour là (m’enfin, n’importe quoi !). Mais il est vrai que cette couleur était mon coup de coeur du moment alors pourquoi ne pas en être sa propriétaire ? Ni une, ni deux, sans me retourner, j’ai donc attrapé le premier bras qui se trouvait à ma droite en prenant ma voix la plus mielleuse qui soit et dit: « Dis Loup, tu me l’offres ? » … seulement … oui, seulement en une fraction de seconde (et ça va super mega vite une fraction de seconde, croyez-moi), rien qu’au toucher de ce « bras », je compris qu’il ne s’agissait pas de celui qui partageait ma vie à l’époque !!! Je me suis retrouvée comme pétrifiée, figée et le pire, oui, le pire,  toujours avec le bras de cette personne enlacé dans le mien !!!

Arrêt sur image…

Chut ! je blogue...Avez-vous déjà eu cette sensation où votre sang traverse votre corps de façon intense et d’une lenteur indescriptible ? Un coeur qui bat la chamade tambourinant contre les parois de votre torse, le tout accompagné d’un virement total de votre peau vers une couleur rouge écarlate, la transformation de votre adorable petit minois en tomate dernier cri ? Non ? et bien moi oui !!! et je ne suis pas prête de l’oublier… J’ai pris mon courage à deux mains, détourné mon visage plus que très lentement en sa direction, créant un sourire le plus cruche que je n’ai jamais eu et l’écouta sans broncher me répondre « Ah mais je veux bien moi… mais vous ne croyez pas que nous devrions faire peut-être connaissance avant ? » Je me suis donc décidée d’abord à lui rendre son bras tout en lui répondant « euhhhhh… c’est pas ce que vous croyez, vraiment pas ! » et en plus, cerise sur le gâteau, réalisa avec effroi que mon ex avait assisté à toute la scène, les bras croisés mais sans humour aucun !!!

Moralité ? il n’y en a aucune … ce qui doit arriver arrive toujours. Mais il vaut mieux rire de ce genre de situations que d’en pleurer, vous ne croyez pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published in Mon quotidien

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *